Que sont les prestations complémentaires?

Lorsque l’assurance-vieillesse et survivants (AVS) fut introduite en Suisse en 1948, on pensait que les rentes suffiraient dans tous les cas pour couvrir les besoins existentiels des bénéficiaires. Avec le temps, on a constaté que tel n’est pas le cas. Alors, en 1966, furent introduites les prestations complémentaires (PC) à l’AVS et à l’AI. Elles constituent une aide lorsque les rentes ordinaires de l’AVS ou de l’AI, les prestations d’autres assureurs et la fortune personnelle ne suffisent pas pour couvrir les besoins vitaux.

Assurer l’existence - prévenir la pauvreté
Les PC servent donc à assurer l’existence des individus et à les préserver de la pauvreté. Elles couvrent la différence entre les rentes ordinaires et le montant dont les bénéficiaires ont réellement besoin pour maintenir leur niveau existentiel. Les PC sont donc taillées sur mesure afin que le droit fondamental au minimum vital de chaque bénéficiaire d’une rente, homme ou femme soit respecté de façon individuelle.

Calcul individuel
Officiellement, la loi s’intitule «loi fédérale sur les prestations complémentaires à l’AVS et à l’AI», mais les PC complètent non seulement les assurances mentionnées dans la loi, mais aussi l’assurance maladie et accidents du deuxième pilier et l’avoir épargné dans le troisième pilier.

Cela signifie que la décision d’accorder des PC n’est pas basée uniquement sur les prestations de l'AVS et de l'AI, mais aussi sur les prestations et actifs dont le requérant bénéficie dans les deux autres piliers. Les prestations allouées par des assurances sociales étrangères dont le requérant bénéficie sont également prises en compte. Afin de déterminer le montant d’une PC au franc près, un calcul comparatif est effectué individuellement. Ce calcul inclut des directives claires qui indiquent quels revenus et quelles dépenses sont pris en compte pour assurer le minimum vital. En considérant les besoins individuels des bénéficiaires, un montant individuel de PC est versé pour combler les lacunes.

Financement
Contrairement à l’AVS ou à l’AI, qui sont financées par des contributions spécialement versées à cet effet, les PC sont financées par l’argent des impôts.